Je distingue les adjectifs

Après avoir étudié le GN de manière générique, mes élèves abordent l’étude de l’adjectif en détail. A l’issue de ces séances, je souhaite qu’ils soient capables :

  • de repérer les adjectifs dans un GN.
  • de relever les adjectifs dans un texte.
  • d’enrichir un GN avec un adjectif et de l’accorder correctement.
  • de réduire un GN en supprimant les adjectifs.

Chez les Tikis, l’adjectif a la forme d’un A majuscule. Il enrichit le GN sous la forme d’un chapeau ou d’un bracelet qui vient se fixer sur le nom noyau. Comme c’est un « copieur », on lui ajoute des cils féminins si le nom est également féminin. On lui ajoute des « pieds » en forme de S et trois mèches de cheveux (au lieu d’une) s’il est au pluriel. Pour le détail de la genèse de ce personnage, vous pouvez consulter sa fiche d’identité ci-dessous :

12 - fiche d'identité

Voici la leçon que j’utilise avec mes CE-CM. Elle comporte plus d’informations que les précédentes. Il y a beaucoup d’éléments importants : j’ai essayé de les synthétiser de la manière la plus digeste possible…

00 - leçon adjectif

Ci-dessous, vous trouverez les affiches qui reprennent les points abordés dans la leçon :

02 - adj enrichit le GN de base

Lire la suite

Publicités

Je distingue le groupe nominal

GN enrichi FEM SING 2 adj non ombréAprès l’étude du nom et du déterminant, nous abordons naturellement le groupe nominal. Lorsque je travaille dessus, je souhaite que mes élèves soient capables :

  • de repérer les GN de base dans une phrase.
  • de distinguer le nom noyau d’un GN enrichi.
  • de distinguer les expansions qui enrichissent un GN de base.
  • d’enrichir un GN de base avec une ou plusieurs expansions.
  • de réduire un GN enrichi à un simple GN de base.

Chez les Tikis, le groupe nominal de base est surtout représenté par la paire déterminant et nom. Bien entendu, d’autres Tikis peuvent venir se greffer à ce GN de base pour l’enrichir. Il peut s’agir d’un adjectif représenté sous la forme d’un chapeau ou d’un bracelet. Il peut s’agir d’un complément du nom représenté par une préposition « poussette » sur laquelle est placé un autre GN. Ou encore une subordonnée relative (pour les CM2). Celle-ci est illustrée sous la forme d’une locomotive télécommandée…

Voici la leçon que j’utilise avec mes CE2-CM :

00 - leçon

Et les affiches qui détaillent les éléments importants à comprendre :

02 - GN souvent paire déterminant et nom

Lire la suite

Les signes de comparaison

inférieur pacman dentsJe vous livre ci-dessous les affiches que j’utilise pour faire comprendre les signes de comparaison à ces chères têtes blondes.

Pendant plusieurs années, j’ai utilisé le « mangeur de nombres » qui est une création allemande. Je l’ai abandonné car, malgré son superbe design, il avait le défaut de ne pas proposer de personnage qui illustre le signe égal… Du coup, l’an passé, j’ai recyclé un personnage bien connu, issu du monde du jeu vidéo : Pacman.

Ou plutôt un cousin de Pacman car je l’ai dessiné à ma sauce. Il possède – sacrilège – des dents ! Elles ont pour mérite de bien mettre en exergue le signe de comparaison. Et puis – comble de l’erreur vidéoludique – ce pacman-là ne mange pas des boules d’énergie mais les petits fantômes. Pourquoi ? Mais parce que je les trouve plus fun !!!

Comme pour le mangeur de nombres, Pacman est un vorace qui dévore toujours la plus grande quantité. Lorsque la quantité est équivalente des deux côtés, notre cousin de Pacman est bien embêté car il ne sait vers où se diriger… Les affiches existent en deux versions : la première avec une formulation du type « plus petit / plus grand que » pour les plus jeunes ; la seconde avec la formulation « inférieur / supérieur à » pour les CE2 CM.

2 plus petit que 4

Lire la suite

Je reconnais les déterminants

Juste après l’étude du nom et avant de travailler sur le groupe nominal et ses expansions, j’aborde avec mes élèves la notion de déterminant. A l’issue des séances, je souhaite qu’ils soient capables :

  • de repérer les déterminants dans les GN et dans une phrase.
  • d’indiquer le genre et le nombre d’un GN.
  • de remplacer un déterminant par un autre qui convienne en genre et en nombre.
  • d’indiquer à quelle famille appartient un déterminant (articles, possessifs, démonstratifs).

Chez les Tikis, le déterminant est un personnage doté de jambes en forme de D couché. Il permet de porter le nom et de l’introduire sur le bateau-phrase. Voici sa fiche d’identité pour en saisir toutes les subtilités :

00 - fiche d'identité du déterminant

Ci-dessous, la leçon que j’utilise avec mes CE2-CM. Pour les CE2, seule la reconnaissance des articles est attendue.

12 - leçon déterminant

 

Lire la suite

Le nom

Je vous livre ci-dessous les ressources que j’ai créées pour travailler sur le nom. A la fin des séances, je souhaite que mes élèves soient capables :

  • d’identifier les noms communs.
  • d’identifier les noms propres.
  • d’identifier les noms parmi une liste de mots qui intègre plusieurs classes de mots.
  • d’inventer un nom propre qui corresponde à un nom commun et réciproquement.
  • d’indiquer le genre et le nombre d’un nom.

Pour se faire, j’ai dessiné un Tiki du nom en forme de N. Il est doté d’une seule main à l’index pointé qui permet de désigner. Grâce à son bras, le Tiki du nom peut remplir différentes fonctions sur le bateau-phrase. Il peut être capitaine pilote du bateau (sujet), il peut être mécano (complément du verbe) ou encore faire du parachute ascensionnel (complément de phrase). Consultez sa fiche d’identité ci-dessous pour appréhender correctement ce petit bonhomme :

fiche d'identité du nom

La leçon que j’utilise en CE2-CM :

Le nom - leçon

Lire la suite

Bande numérique de 0 à 119

bande numérique

Voici un affichage que je ne retire jamais, quel que soit le niveau de classe avec lequel je travaille. Il s’agit de ma bande numérique.

Elle a été élaborée avec les caractéristiques suivantes :

  • Pour l’écriture des nombres, une couleur par rang de position (bleu pour les unités, rouge pour les dizaines, vert pour les centaines).
  • Un fond d’une couleur différente pour chaque dizaine. Quand on change de couleur, on change de famille.
  • La famille des 60 et celle des 70 partagent la même couleur. J’explique aux élèves qu’il s’agit de « la grande cousinade des soixante ». De fait, ces deux familles se ressemblent. Il y a les « petits cousins-soixante » qui commencent par le 6 et où l’on entend de 1 à 9 puis les « grands cousins-soixante » qui débutent par un 7 et où on l’entend de 10 à 19.
  • Même principe pour les familles du 80 et du 90.
  • Une couronne au début de chaque dizaine qui met en exergue le nombre avec lequel on va composer tous les autres nombres de cette famille.
  • La bande se décline jusque 119 pour bien montrer aux enfants qu’au delà de 100, le système de groupement par dizaine fonctionne toujours de la même façon.

En 2016-17, j’ai réalisé une bande complémentaire qui s’installe au-dessus ou en-dessous de la première. Je n’en ai pas eu l’idée : c’est Lutin-bazar qui a publiée la sienne ici. Son principe est génial. Elle présente les mots nombres utiles à l’écriture des nombres en lettres. Elle inclut aussi une représentation dessinée des nombres.

Lire la suite

Le rouleau de PQ, cet outil pédagogique méconnu

rouleau de PQA tous ceux qui pensent « c’est difficile de faire comprendre la durée de la préhistoire aux élèves ; en plus, sur ta frise, il n’y a même pas l’invention du feu ou l’apparition des premiers hommes ». A ceux-là, je répondrai…. à votre PQ!

Ben oui… le rouleau de papier toilette est l’outil par excellence pour faire comprendre les durées gigantesques qui nous séparent de nos ancêtres. Pour ma part, nous consacrons une séance à ce rouleau. Celle-ci vient plutôt en fin de séquence, quand nous avons déjà étudié les caractéristiques des deux grandes périodes (paléolithique et néolithique) et que mes élèves sont familiarisés avec le contenu de la frise de la préhistoire affichée en classe…

Pour mener ma séance, je demande la veille à mes élèves de ramener un rouleau de papier toilette pour le lendemain. Je n’en dis pas plus. Cela les méduse et c’est très bien ainsi.

Lire la suite

Les compléments de phrase

Quand nous approfondissons les compléments de phrase, je souhaite que mes élèves soient capables :

  • de les identifier par manipulation (effacer et déplacer).
  • d’identifier à quelle question ils répondent : où ? quand ? comment ? pourquoi ?
  • d’ajouter un ou plusieurs compléments de phrase à une phrase.
  • d’ajouter un complément de phrase d’un type imposé (lieu, temps, manière, cause).

Pour la plupart de ces compétences, je recours à un odieux moyen mnémotechnique : il s’agit du coq Pépé… Il correspond à un acronyme C.O.Q.P.  qui permet de se rappeler les questions liées aux circonstances les plus fréquentes.

Je préfère prévenir qu’au départ le coq Pépé était le coq PéBé pour constituer l’acronyme C.O.Q.P.B. soit Comment ? Où ? Quand ? Pourquoi ? dans quel But ? Mais c’est un peu trop de circonstances pour le CM1… et puis certains élèves facétieux avaient tendance à remplacer le B par un D…  Du coup, difficile d’utiliser cette astuce dans une ambiance de travail sereine et concentrée. Cette année, c’est rentré dans l’ordre en l’appelant « Pépé »…

Avec les Tikis, le complément de phrase est symbolisé, pour le GN, par un parachute ascensionnel que l’on peut déplacer en l’accrochant à un treuil différent. Pour les groupes prépositionnels et l’adverbe, j’utilise aussi le dessin de l’hélicoptère. Cela permet d’ancrer l’idée de mobilité dans la tête des élèves : les CP accompagnent le bateau-phrase mais ne le font pas avancer.

Voici la leçon et les affiches que j’utilise :

Leçon

02 - renseigne sur les circonstances

Lire la suite

Repères pour le XVII XVIII : la Monarchie Absolue

1643 Louis XIV SDJe vous livre un ensemble de 18 repères qui couvrent les périodes du siècle de Louis XIV, de celui des Lumières et qui s’arrêtent à la prise de la Bastille.

Comme pour la Préhistoire, l’Antiquité, le Moyen Age et le XVI siècle, les affiches se répartissent en quatre catégories : événements, inventions, oeuvres d’art, personnages importants.

Ces repères dépassent largement le programme. Le but n’est pas de tout étudier mais d’évoquer une époque avec les élèves. Libre à vous d’en faire une sélection.

J’ai parfois dépassé le cadre national mais comment ne pas évoquer la loi anglaise de l’Habeas Corpus ou la déclaration d’indépendance américaine pour comprendre la Révolution française…

J’espère n’avoir pas oublié un fait majeur. Si c’est le cas n’hésitez pas à le signaler en commentaire. S’il m’apparaît important, je le rajouterai.

Je me sers souvent de mon site comme d’une boite à outils pour vidéo-projeter des ressources en classe. Du coup, j’ai mis en ligne les affiches individuellement pour gagner du temps au téléchargement. Pour récupérer ces repères, merci donc de cliquer sur les liens qui vous intéressent.

Lire la suite

Repères pour les Temps modernes : Découvertes et Renaissance

1508 - 1512 Chapelle Sixtine de Michel Ange SD« Que rien ne te soit inconnu » signifia Gargantua à son fils Pantagruel.

J’espère que cela sera le cas avec cette série de repères qui concerne le foisonnant XVI siècle : j’y traite des Grandes découvertes, de la Renaissance et aussi des guerres de religion.

Comme d’habitude, je mêle événements, personnages, inventions et oeuvres marquantes de l’Histoire de l’art. Dans le cadre d’une programmation spiralaire de 3 ans (CE2 CM1 CM2), cela fait 5-6 repères par an à assimiler.

Pour ma part, nous les fréquentons lors d’un court rituel de mise en route, à chaque séance d’Histoire. Pour les plus connues, je fais deviner l’événement avec les seules illustrations. Pour les moins évidentes, c’est l’occasion d’une recherche sur Vikidia ou dans le manuel d’Histoire.

Je me sers souvent de mon site comme d’une boite à outils pour vidéo-projeter des ressources en classe. Du coup, les affiches sont disponibles individuellement pour gagner du temps au téléchargement. Pour récupérer ces repères, merci donc de cliquer sur les liens qui vous intéressent.

Lire la suite