Archives du mot-clé centaine

Cartons Montessori

864 - décomposéJe continue d’élaborer des outils pour mes élèves fragiles dans le domaine des nombres. Aujourd’hui, je vous propose des cartons Montessori d’un genre un peu particulier.

C’est quoi des cartons montessori ?

Ce sont des cartes de longueurs différentes qui sont superposables. Il y a les cartes unités, les cartes dizaines et les cartes centaines. Chacune dispose d’une petite languette grise sur le côté. Quand les enfants composent des nombres, ils doivent respecter une règle simple : les languettes des cartes doivent être superposées.

L’objectif de ces cartes est d’aider l’enfant à encoder les nombres. Elles permettent de faire le lien entre la lecture d’un nombre basée sur une numération de type additive et son écriture chiffrée. Ainsi pour donner l’écriture chiffrée de « trois-cent-cinquante-six », on utilise la carte centaine « 300 » sur laquelle on pose la carte « 50 » qui est elle-même recouverte par la carte « 6 ». Comme ci-dessous :

356 - monté

Comment s’en servir ?

Ces cartes sont à imprimer, plastifier et découper. De préférence en couleur et en plusieurs exemplaires (un jeu de cartes par élève).

Les enfants pourront les utiliser lors d’activités de manipulation en petit comité ou en collectif. On pourra leur proposer notamment :

  • des dictées de nombres.
  • de la lecture de nombre.
  • du calcul réfléchi de type addition / soustraction de centaines, dizaines, unités.
  • des activités autour de la décomposition / recomposition de nombres.
  • des jeux d’encadrement du nombre : trouver le précédent / le suivant, situer le nombre en l’encadrant par deux dizaines ou deux centaines.
  • des additions en arbre. Par exemple : « 253 + 341 » c’est (200 + 300) + (50 + 40) + (3 + 1)
  • des jeux de suite positive ou de suite négative: compter de 10 en 10, de 20 en 20, de 100 en 100…

Imprimées en A3, elles pourront aussi servir d’outil à l’enseignant. Il pourra les utiliser comme référent collectif au tableau.

Pourquoi sont-elles particulières ces cartes ?

Les cartes affichent, en dessous de l’écriture chiffrée, le dessin de la quantité désignée. L’illustration est là pour servir d’aide. Elle permet de dénombrer dès que l’enfant en éprouve le besoin. Ce sera utile, par exemple, pour valider une désignation orale, pour anticiper le résultat d’une somme ou d’une différence de puissances de 10 voire pour comparer deux nombres…

Ces cartes couvrent un domaine numérique qui s’étend jusqu’à 999 999. Les cartes mille et les cartes unités simples ont la même présentation en plaques de cent, boites de dix et cubes. Cela permet de mettre en évidence que chaque classe de nombre s’organise de la même façon. Mais en y regardant de plus près, on peut voir que la quantité représentée n’est pas la même car les illustrations diffèrent (cubes simples / cubes de mille).

Il y a un jeu d’étiquettes pour les centaines, les dizaines et les unités de mille. Il y en a un second pour les centaines, dizaines et unités simples. Pour faciliter l’organisation de ces jeux de cartes, j’ai créé un toit de la « maison » des mille et un toit pour la « maison » des unités simples. Il suffit de placer chaque groupe d’étiquettes sous son toit pour reconstituer le grand nombre.  Voici ce que cela donne en image avec le nombre 728 864 :728 864 - cartons montessori

Lire la suite

Publicités

Outils pour la numération

Bon, cela fait une semaine que je joue aux cubes. J’en empile des gros, des petits, des bleus, des rouges, des gris… J’en dispose en lignes, en boîtes ou bien je construis des plaques… Ce matin, lorsque j’ai commencé à crier « le million… le million… le million… », je me suis dit qu’il était temps de s’arrêter et de consulter communiquer !

Cet article est donc dédié aux nombres. J’ai avant tout créé des ressources que je n’ai pas trouvé sur le net. En premier lieu, il s’agit d’illustrations en 3D : j’ai réalisé les dessins qui vont de l’unité à l’unité de million et où, pour chaque paquet, on distingue les empilements d’unités simples. Vous pourrez donc les récupérer pour créer vos propres supports.

Ensuite, j’ai composé des affiches pour mes CE2-CM. Elles rappellent les fondamentaux qu’ils ont tendance à rapidement oublier : ce que signifie grouper, échanger, former une unité de rang supérieur, écrire un nombre sous différentes formes…  Enfin, j’ai aussi créé des fiches d’aide individuelles pour ces chères têtes blondes. Elles sont utilisables du CP au CM2.

Nota Bene : Avant qu’une foule hostile ne vienne me clouer au pilori pour usage pédagogique hérétique, je tiens tout de suite à mettre en garde mon lecteur. Pour les dizaines,  je préfère utiliser une représentation en boîte de 2 x 5 cubes plutôt qu’une barre de 1 x 10 cubes. Voilà, c’est dit. Vous le savez. Vous ne pourrez pas vous offusquer si vous poursuivez. Et si vous souhaitez comprendre le pourquoi de ce choix, je vous laisse lire la fiche ci-dessous.

00 - les dizaines

 

Les affiches :

01 - Former une dizaine

02 - Grouper pour former des dizaines

03 - dizaines et unités différentes écritures

04 - Former une centaine

Lire la suite

Bande numérique de 0 à 119

bande numérique

Voici un affichage que je ne retire jamais, quel que soit le niveau de classe avec lequel je travaille. Il s’agit de ma bande numérique.

Elle a été élaborée avec les caractéristiques suivantes :

  • Pour l’écriture des nombres, une couleur par rang de position (bleu pour les unités, rouge pour les dizaines, vert pour les centaines).
  • Un fond d’une couleur différente pour chaque dizaine. Quand on change de couleur, on change de famille.
  • La famille des 60 et celle des 70 partagent la même couleur. J’explique aux élèves qu’il s’agit de « la grande cousinade des soixante ». De fait, ces deux familles se ressemblent. Il y a les « petits cousins-soixante » qui commencent par le 6 et où l’on entend de 1 à 9 puis les « grands cousins-soixante » qui débutent par un 7 et où on l’entend de 10 à 19.
  • Même principe pour les familles du 80 et du 90.
  • Une couronne au début de chaque dizaine qui met en exergue le nombre avec lequel on va composer tous les autres nombres de cette famille.
  • La bande se décline jusque 119 pour bien montrer aux enfants qu’au delà de 100, le système de groupement par dizaine fonctionne toujours de la même façon.

En 2016-17, j’ai réalisé une bande complémentaire qui s’installe au-dessus ou en-dessous de la première. Je n’en ai pas eu l’idée : c’est Lutin-bazar qui a publiée la sienne ici. Son principe est génial. Elle présente les mots nombres utiles à l’écriture des nombres en lettres. Elle inclut aussi une représentation dessinée des nombres.

Lire la suite